Cette réflexion menée sur plusieurs mois m’a permis d’accentuer mon intérêt pour les prises en charge particulières effectuées aux urgences. La prise en charge d’un patient à risque infectieux me semblait avoir un impact caractéristique sur les soignants et la gestion de leurs émotions, notamment pour le personnel de nuit.

 

Or le cheminement de mon mémoire m’a permis de me rendre compte de la différence de point de vue entre un étudiant et un professionnel.

En effet, les entretiens et leurs analyses m’ont révélée que la prise en charge de la violence était un sujet plus problématique, que le risque infectieux, pour le personnel soignant. Aux urgences, la violence est de plus en plus présente au quotidien, l’impact sur les soignants lors de la prise en charge d’un patient agité ou violent est un élément important à prendre en compte.

 

L’élaboration de ce travail m’a permis de comprendre les différentes particularités du service des urgences et notamment de la prise en charge de patients à risque la nuit.

De plus, mon projet professionnel étant de travailler aux urgences, ce mémoire m’a permis de me confronter à la réalité des professionnels et du terrain à travers les entretiens que j’ai pu effectuer.

Résumé :

Au service des urgences, la prise en charge de patients à risque est particulière. Ma recherche concerne les patients à risque infectieux et l’impact que leur prise en charge peut avoir sur les soignants. Pour cela, j’ai donc développé différentes parties, la première concerne les urgences, notamment la nuit puis les émotions et celles des soignant et enfin sur ma notion de patient à risque.

A la suite de mes entretiens, j’ai pu remarquer que la notion de patients à risque des soignants se concentrait plus sur le patient à risque d’être violent, que ce soit violence verbale ou physique.

Cette violence ou le risque de violence amène les soignants à adapter leur prise en charge, car elle peut être stressante pour eux.

 

Diplôme d’Etat infirmier

Mémoire D’Initiation à la Recherche en Soins Infirmiers

Promotion : 2013-2016

DEAN Anne-Sophie

Institut de formation en soins infirmiers

10, rue Marcel Proust

22027 Saint-Brieuc cedex

 

Remerciements

Je remercie l’ensemble des formateurs et, en particulier, Mme Le Potier, pour sa disponibilité, qui a su répondre à mes questions et me guider tout au long de ce travail ainsi que Mr Bidan, référent pédagogique pour son écoute et son aide durant ces 3 ans de formation.

Je remercie, également, l’ensemble des équipes soignantes, où j’ai effectué l’ensemble de mes stages, pour leur disponibilité et leur savoir, et plus particulièrement les infirmiers du service des urgences qui se sont rendus disponibles et ont accepté de répondre à mes questions, ainsi que les cadres de santé qui ont répondu favorablement à ma requête.

Je remercie Florence, Manuella, Manon et Nolwenn, sans qui, ces trois années n’auraient pas pu être aussi merveilleuses.

Enfin, je tiens à remercier ma famille et tout particulièrement mes parents pour leur soutien durant toutes ces années, en m’accompagnant dans ce projet professionnel.

Pour en savoir plus :

 

3 Responses to Conclusion Mémoire sur La prise en charge d’un patient à risque aux urgences

  1. […] Conclusion Mémoire sur La prise en charge d’un patient à risque aux urgences […]

  2. […] Conclusion Mémoire sur La prise en charge d’un patient à risque aux urgences […]

  3. […] Conclusion Mémoire sur La prise en charge d’un patient à risque aux urgences […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *