Les événements (concerts, spectacles, sport etc.) peuvent amener des centaines de milliers de fans et/ou spectateurs. Une station de métro tel que Shinjuku à Tokyo (Japon) a plus de quatre millions de voyageurs par jour. Celle-ci, comme par ailleurs les nouveaux stades, arènes etc. sont construits pour permettre à de très grandes foules d’en sortir au plus vite en cas de danger (tel que les vomitoires des théâtres romains). Cependant, les événements dans les espaces publics ne peuvent pas avoir les mêmes règles de sécurité. En effet, ceux-ci sont limités par les bâtiments et autres infrastructures qui ne peuvent être déplacés. N’ayant pas toujours de barrières ou d’axes de sécurités, ces événements sont plus dangereux car ils ne permettent pas toujours à la population d’évacuer à temps l’endroit en cas de catastrophe.

De la gestion des foules à son contrôle

Il est important de noter la différence entre la gestion et le contrôle d’une foule. Dans le premier cas, il s’agit de toutes les mesures prises pour faciliter les mouvements et le divertissement de la foule. Les personnes viennent à l’événement dans un but précis ; se divertir, se cultiver ou encore participer à des festivités. La gestion de la foule correspond donc à toutes les mesures choisies pour que cette foule ait ce pour quoi elle a payé, et que les personnes rentrent chez elles sans problème. Ceci inclut les mesures suivantes : vente des tickets et pointage, placement, parking, gestion des nuisances sonores, annonces publiques, stand de concession, objets perdus, etc. La gestion est proactive puisqu’elle se fait en amont en préparant le mieux possible l’événement.

Le contrôle de la foule vise à éviter les troubles voire, dans un cas plus extrême, la formation d’émeutes.  Celui-ci est déclenché lorsqu’il existe un risque pour la sécurité de l’événement. Dès qu’une personne a un comportement dangereux pour la foule (prises d’otages, menaces de bombe, mais aussi bagarres, envoi de projectiles), les équipes de sécurité ou de police sont censées répondre à la menace. Le contrôle de la foule est donc une action réactive.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *