Cet outil, inséré dans la bouche de la victime inconsciente et n’ayant pas de réflexe de déglutition (gag reflex), permet d’aider à maintenir le passage de l’air ouvert. La canule passe par-dessus la langue pour diminuer la fermeture des voies respiratoires.

ATTENTION: Cela ne remplace pas l’ouverture des voies respiratoires (hyperextension et traction mandibulaire modifiée – subluxation de la mâchoire).

La longueur de la canule à utiliser se mesure par la distance entre le coin de la bouche et le lobe d’oreille. Le diamètre ne se mesure pas et va avec la longueur.

Si la victime reprend conscience ou qu’elle commence à tousser/vomir, la canule doit être retirée immédiatement simplement en tirant dessus.

Grandeurs de canules oropharyngées

000 – prématurés
00 – prématurés
0 – bébés
1 – enfants
2 – enfants
3 – adultes de petite taille
4 – adultes moyens
5 – adultes de grande taille
6 – adultes de très grande taille

Chez les bébés et moins, les canules oropharyngées ne devraient pas être utilisées par des secouristes puisque l’insertion est plus difficile et les voies respiratoires plus fragiles.

Avantages:

  • permet une ouverture des voies respiratoires plus facilement
  • facilite l’utilisation de l’appareil à succion

Désavantages:

  • pas toujours facile à insérer
  • ne protège pas contre les risques d’aspiration
  • peut causer une obstruction si mal utilisé
  • peut causer un réflexe de déglutition (gag reflex) si la victime n’est pas inconsciente

Jusqu’au milieu des années 1980, les canules oropharyngées étaient obligatoires sur les plans d’eau supervisés (surveillés par des surveillants-sauveteurs). Parce que les canules étaient mal connues et peu utilisées, le gouvernement a retiré cet item de la liste du matériel obligatoire. Beaucoup de sauveteurs ont cru que ce retrait était dû au fait qu’ils n’avaient plus le droit de s’en servir. Il n’en est rien et les secouristes peuvent, avec la formation appropriée, utiliser les canules oropharyngées.

One Response to Canule oropharyngée (guedel)

  1. Antoine dit :

    Bonjour,
    Juste pour information, on dit une canule oropharyngée de type Guedel (et non guédelle) du nom d’un médecin anesthésiste américain, inventeur de cette canule, et même si dans le langage courant et la pratique, on réduit cette appellation en disant une Guedel, ayez s’il vous plait la décence de l’orthographier correctement, surtout pour un site qui veut centraliser des informations sur le secourisme.
    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *