La friction des mains avec une solution hydro-alcoolique a pour objectif de prévenir la transmission des maladies infectieuses.

Si, en intervention, le secouriste ne peut se laver les mains avec de l’eau et du savon, il doit pouvoir réaliser une friction des mains en utilisant une solution hydro-alcoolique dont l’efficacité est équivalente sur des mains visuellement propres.

Cette opération doit être réalisée :

  • Avant et après la prise en charge d’une victime
  • Avant ou après un geste de la vie courante (se moucher, aller aux toilettes, fumer, manger…)
  • Avant toute manipulation de matériel de secourisme et de dispositifs médicaux, stériles ou non
  • Après le retrait des gants
  • Dans le cadre de l’application de la première étape du protocole AES

L’utilisation de cette méthode de désinfection des mains ne dispense pas du port de gants.

Risques et contraintes du lavage des mains par solution hydro-alcoolique

  • Si les mains sont fortement contaminées par des saletés, du sang, du talc ou d’autres matières organiques
  • Au bout de 4 répétitions successives, un lavage à l’eau et au savon doit alors être réalisé
  • Ces solutions peuvent assécher la peau et dégager des odeurs déplaisantes

Points clés d’un lavage des mains

  • Les mains doivent être propres et sèches
  • La dose minimale prescrite doit être respectée
  • La solution doit être répartie sur toute la surface de la main par friction, jusqu’à complète évaporation
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *