Les associations ayant la sécurité civile dans leur objet et intégrées aux secours publics n’est pas le seul fait de la France. Les partenariats tissés par la Fédération Nationale de Protection Civile et les protections civiles d’Europe, comme le Technisches Hilfswerk (THW – Protection Civile Allemande) avec laquelle l’Association Départementale de Protection Civile du 67 organise des manoeuvres communes régulièrement, en sont le reflet. Egalement, avec la Prociv Arci (Protection Civile Italienne), la Protection Civile de Belgique, du Luxembourg, du Danemark, de l’Espagne, de la Grèce, de Pologne ou de l’Autriche.

Ces partenariats résultent de la signature du traité de Maastricht, qui a conduit à l’organisation des premiers travaux pour la construction d’une Fédération Européenne des Protection Civiles. Ces échanges se sont poursuivis jusqu’à ce jour, ayant permis à tous de partager leurs expériences, leurs points communs et de différences ainsi que leurs organisations respectives. Depuis 2010, 3 exercices européens ont été organisés entre les différentes Protection Civiles, parmi lesquels DORLISHEIM en 2011, Europrotec en 2013 et CODICE 3 en 2014.

Ces exercices permettent de préparer les équipes à travailler ensemble, chacun ayant son expertise et parfois des connaissances spécifiques, afin d’anticiper une action commune lors d’un événement majeur européen. Pour cela, nous allons appuyer notre propos en se concentrant sur l’exemple Allemand.

La sécurité civile en Allemagne.
On distingue en Allemagne, 9 organisations, dont la Croix Rouge allemande ou le THW comme précédemment mentionné. Le THW, est une agence fédérale allemande qui a pour missions le secours en cas de désastre mais qui est contrôlé par le gouvernement fédéral allemand.

Les personnels qui le composent sont à 99% bénévoles et permettent d’apporter une aide technique sur le territoire ainsi qu’à l’étranger. Sa mission initiale était la défense civile en cas de guerre. Cette mission a évolué au fil du temps, le THW intervenant désormais dès qu’un événement majeur se produit. Leur concours en 2002 en Allemagne lors de l’inondation de l’Elbe marque la force de ce mouvement : 24 000 membres ont été mobilisés.

Le THW a également apporté son concours au cours de la tempête de 1999 survenue en France. Ils ont permis de participer à la reconstruction des réseaux électriques et au soutien des établissements comme les hôpitaux lourdement affectés. Le THW est présent partout en Allemagne, avec ses 668 représentations territoriales et 80 00021 volontaires.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *