Une des premières causes de mort toxique accidentelle

Le monoxyde de carbone (CO) est une des principales causes d’intoxication accidentelle en milieu domestique. Les diverses sources statistiques convergent pour estimer à 6000 le nombre des victimes d’intoxications au monoxyde de carbone chaque année et à 300 le nombre des décès (chiffres obtenus par extrapolation des chiffres obtenus en région parisienne). Dans la seule région Nord Pas de Calais, le monoxyde est à l’origine de 40 décès et de 1000 hospitalisations par an.

Les causes d’intoxication sont accentuées par les conditions sociales (habitat vétuste, défaut d’entretien des appareils, chauffages d’appoint), par les phénomènes météorologiques, (froid intense, brouillard) et les habitudes locales.

Qu’est ce que le monoxyde de carbone?

Un gaz incolore, inodore, combustible. Sa densité est voisine de celle de l’air. Sa présence résulte d’une combustion incomplète quel que soit le combustible utilisé: bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane. Il se diffuse très vite dans l’environnement.

Il agit comme un gaz asphyxiant très toxique qui absorbé en quelques minutes par l’organisme se fixe sur l’hémoglobine

  • 0,1 % de CO dans l’air tue en 1 heure
  • 1 % de CO dans l’air tue en 15 minutes
  • 10% de CO dans l’air tuent immédiatement

Comment survient une intoxication?

Dans une majorité des cas, les accidents résultent de :

  • la mauvaise évacuation des produits de combustion (conduit de fumée obstrué ou mal dimensionné)
  • l’absence de ventilation dans la pièce où est installé l’appareil (pièces calfeutrées, sorties d’air bouchées)
  • du défaut d’entretien des appareils de chauffage et de production d’eau chaude ainsi que les inserts, poêles, cuisinières, chauffages mobiles d’appoint
  • la vétusté des appareils
  • la mauvaise utilisation de certains appareils (appareils de chauffage d’appoint utilisés en continu par exemple, groupes électrogènes … )

Parfois deux ou plusieurs facteurs cités interviennent dans l’accident.

Quels sont les appareils à surveiller ?

Tous les types d’appareils sont concernés: – les chaudières (bois, charbon, gaz, fioul) :

  • les chauffe-eau et chauffe-bains
  • les inserts de cheminées, poêles
  • les chauffages mobiles d’appoint
  • les cuisinières (bois, charbon, gaz)
  • les moteurs automobiles dans les garages
  • les groupes électrogènes à essence ou à fioul et tout moteur thermique fixe ou mobile
  • les appareils « de fortune » type brasero

6 000  intoxications et 300 décès chaque année

Les intoxications au monoxyde de carbone ne font aujourd’hui l’objet d’aucune déclaration obligatoire. Aux intoxications « aiguës » nécessitant une intervention des secours, il faut ajouter toutes les intoxications dites « chroniques » plus difficilement détectables (nausées, maux de tête) qui génèrent à la longue des troubles cardiaques ou respiratoires. Ces intoxications sont actuellement suspectées de perturber le développement cérébral des enfants et notamment leur fonctionnement intellectuel. Des sources différentes alimentent les chiffres relatifs aux intoxications (Inserm, Direction Générale de la Santé, Laboratoire Central de la Préfecture de Police) suivant les aspects traités qui, donc, de l’avis de tous les spécialistes sont sous estimées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *