Pourquoi ? Respecter l’axe tête-cou-tronc et limiter toute aggravation lors de l’immobilisation de la victime sur un plan dur ou un MID

Quand ? Victime assise ou dans un espace restreint lors d’une suspicion d’un trauma de la colonne (notamment accident de la circulation)

Comment ? A 3 équipiers secouristes

  1. Equipier 1 au maintient tête (collier posé préalablement)
  2. Equipiers 2 et 3 de chaque côté de la victime
  3. Contrôler la motricité et sensibilité de chaque membre
  4. Décoller légèrement la victime du dossier et du siège pour examiner le dos
  5. Insérer l’ACT en commençant par l’extrémité tête entre le dos et le dossier sans toucher les bras de l’équipier en maintient de tête
  6. Centrer l’ACT et glisser les parties latérales sous les bras au contact des aisselles
  7. Attacher la sangle du milieu puis l’inférieure et la supérieure
  8. Attacher les sangles de cuisses puis serrer l’ensemble des sangles
  9. Mettre le coussin plié dérrière la tête si nécessaire
  10. Sangler la tête en croisant les sangles
  11. Contrôler mobilité et sensibilité des membres
  12. Saisir l’ACT par les poignées pour déposer la victime sur un plan dur ou un MID

Cas particulier

  • Chez la femme enceinte de plusieurs mois : ne pas serrer la sangle inférieure
  • Chez le trauma du thorax : ne pas serrer la sangle supérieure
  • Chez la suspicion de fracture du fémur : ne pas placer la sangle de cuisse correspondante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *