La connaissance de l’oxygénothérapie d’urgence implique la connaissance du système respiratoire, autant sur le plan anatomique que sur le plan physiologique. Cet article ne vise pas à vous donner des connaissances générales sur l’anatomie et la physiologie mais bien à traiter de ce qui est pertinent à l’oxygénothérapie. D’ailleurs, l’anatomie n’est pas couverte comme telle dans ce manuel. Plusieurs excellentes références existent sur l’anatomie.
Comprendre les principes derrière la ventilation et la respiration permet de mieux apprécier
l’importance de l’oxygénothérapie.

La respiration

Lorsque la majorité des gens parlent de respiration, ils ne savent pas qu’il en existe 2 types: la
respiration externe et la respiration interne (ou respiration cellulaire). La respiration externe constitue l’échange des gaz (surtout O2 et CO2) entre les alvéoles et le sang; alors que la   respiration interne est l’échange des mêmes gaz entre le sang et les cellules de l’organisme.
Le tout s’effectue grâce au phénomène de base de la respiration soit: la ventilation pulmonaire. Celle-ci est le mouvement de l’air entre l’atmosphère et les poumons. Il est possible d’avoir une ventilation pulmonaire sans avoir de respiration – pas pour longtemps cependant (ex.: avant l’asphyxie dans un incendie).
La respiration a un but premier: alimenter les cellules en oxygène et éliminer le bioxyde de carbone.
Pour pouvoir y parvenir, la respiration est divisée en étapes: la ventilation, la respiration externe et la respiration interne.

La ventilation

La ventilation pulmonaire est le mouvement de l’air entre les alvéoles et l’extérieur de l’organisme. La circulation de l’air est due aux différences de pression existant entre l’air contenu dans les poumons et celle de l’atmosphère. Le gradient de pression déplace de l’air.

Tagged with:
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *