Question 1 : Quels sont les éléments d’un bilan complémentaire malaise ?

  • Interroger la victime pour chaque plainte exprimée :
  1. Provoquée par
  2. Qualités
  3. Région de la plainte
  4. Sévérité (EVS /4)
  5. Temps (depuis combien de temps ?)
  • Rechercher les antécédents MHTA
  1. Maladie
  2. Hospitalisation
  3. Traitement
  4. Antécédents
  • Examiner la victime :
  1. Signes visibles du malaise
  2. Asymétrie faciale/anomalie extension membres sup/anomalies de la parole

Question n°2 : Quels sont les éléments du bilan complémentaire trauma ?

  • Rechercher le mécanisme de l’accident
  1. Violence du choc
  2. Mécanisme proprement dit (choc latéral/frontal/arrière, direct/indirect, etc…)
  • Identifier les plaintes de la victime (QRST)
  • Rechercher les antécédents (MHTA)
  • Examiner pour rechercher les signes de trauma (contusion, gonflement, plaies, déformations, etc…)
  • Palper (tête, cou, thorax, abdomen, dos, bassin, membres sup et inf)

Question n°3 : Que faire une fois ces informations recueillies ?

  • Surveiller la victime en permanence (état de conscience, aggravation des plaintes, constantes)
  • Notifier et transmettre les informations pour demander du renfort ou obtenir un avis médical

Conclusion : Une démarche logique et rapide à suivre dans tous les cas

  • Moyen mémotechnique simple à utiliser aussi bien en malaise qu’en trauma (PQRST+MHTA)
  • Propre au malaise : L’examen des hémiplégies et anomalies de la parole
  • Propre au trauma : l’examen des lésions et la palpation complète
  • Ce bilan complémentaire est toujours suivi de la surveillance de la victime et de la transmission des informations recueillies.
Tagged with:
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 3 = 10

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>